✒️Humeurs✒️

Travailler chez Zing, un calvaire ? A peine !

11 janvier 2017

Bonjour bonjour ! Je vous ai parlé récemment de mon travail dans une boutique de goodies/répliques de films, séries et mangas nommée Zing. Mon CDD étant fini, je trouve que c’est une bonne idée de vous faire un bilan de ces 2 semaines de travail dans ce petit paradis qui quelques fois était un enfer !

Le 1er jour on m’a expliqué les rayons (vu que je connaissais le magasin c’est allé assez vite) puis la caisse, ensuite j’étais en roue libre tout en ayant des collègues toujours prêts à aider si je ne connaissais pas certaines choses ou si je doutais. Car oui, c’est une des forces du magasin où j’étais, les équipiers sont complémentaires ! Jamais vous ne pourrez dire « je ne sais pas » à un client car il y aura forcément un collègue pour vous renseigner plus ou moins précisément, selon leur « domaine d’expertise » !
Bien sûr à force de mettre en rayon et renseigner j’ai eu de moins en moins besoin de demander, par ailleurs mes connaissances se sont forcément accrues !
Vous l’aurez compris, niveau collègues j’étais bien servie, une équipe au top, de bonne humeur et qui sait conseiller !
Concernant les clients je n’ai pas eu de gros soucis, quelques personnes énervées (sûrement stressées à cause des fêtes de Noël), une m’a carrément menacée de me faire perdre mon travail car je ne lui avait soit disant pas dit bonjour. J’ai également eu des personnes qui se permettent de regarder de travers, critiquer le magasin devant moi ou mal parler, des gamins qui volent, d’autres qui mettent un bazar monstre et renversent du soda dans le magasin, bref, la routine ! Heureusement la majorité des clients étaient très sympas, j’ai même fait des rencontres de fans d’Harry Potter !
Bien sûr il y avait un monde de fou mais en même temps j’ai décroché un CDD pour palier au monde qu’il y allait avoir à Noël donc je m’en doutais, et ça n’a pas été si terrible que ça.

Non, le plus gros souci se situe au niveau de la responsable régionale. Une personne qui a l’air très sympa pendant l’entretien mais qui en fait cache bien son jeu, je vais vous expliquer :
La première fois que je l’ai vue (hors entretien bien sûr) c’était le 19 décembre, je me suis sentie mal dès le réveil, frissons, envie de vomir et tout le toutim. J’ai quand même décidé d’aller au boulot, escortée par Chéri, et j’ai décidé de prévenir la responsable dès mon arrivée. Réponse : « Très bien mais vous ne serez pas payée si vous partez ». Pour tout te dire je m’en doutais un peu, hein.
Je vais pour avertir Chéri et lui demander d’attendre 15-20 min max pour voir si je peux tenir et la responsable m’interpelle et me dit je cite « Par contre si vous restez c’est conseil clients et pas conseil copain ». De une la boutique était vide, de deux je dois quand même prévenir mon copain ! N’allant pas mieux et frissonnant, je décide de l’informer que je vais aller chez le docteur et l’informe que je lui enverrai mon certificat médical directement après par mms comme preuve, en attendant de pouvoir lui remettre en mains propres. Réponse : « Je vais mettre absence injustifiée ». Ok donc je ne sais pas si c’est normal ou quoi, toujours est il qu’avec le certificat médical/arrêt de travail mon absence est bel et bien justifiée !

Le jour suivant elle était bizarrement plus gentille, avec le recul je me rends compte que c’était simplement pour se donner un style de bonne manager auprès des clients puisqu‘elle me parlait mal dès qu’on se retrouvait toutes les deux. Elle était également de bonne humeur avec les collègues, n’hésitant pas à parler de se « masturber » avec une figurine (qu’elle adorait visiblement) que ma collègue comptait mettre en vitrine, le tout devant les clients médusés. Soit dit en passant j’ai aussi un esprit disons taquin mais JAMAIS je ne ferai de blagues de ce style devant des clients !

Le plus gros souci avec elle a été le 24 décembre au soir. Je travaillais de 12h à 18h et bien sûr je n’avais pas mangé avant. Je vois mes collègues partir en pause (normalement on a des pauses d’une heure, mais évidemment vu qu’on travaillait 6h et pas 8h ce jour là les pauses étaient raccourcies), arrivé 15h15 je n’ai toujours pas la mienne, ma tête commençait à me tourner malgré mes escapades furtives à la réserve pour manger des madeleines en douce. Je décide de demander ma pause et la responsable m’informe que je n’y ai pas droit ! Je lui dit que j’ai besoin de manger et elle fini par m’accorder 10 minutes. Je vais donc manger, informe Chéri de la situation par sms et il m’informe qu’un texte de loi indique que j’ai bel et bien le droit à 20 minutes, je cite l’article L3121-33 du code du travail :

« Dès que le temps de travail quotidien atteint six heures, le salarié bénéficie d’un temps de pause d’une durée minimale de vingt minutes.
Des dispositions conventionnelles plus favorables peuvent fixer un temps de pause supérieur. »

Je décide alors de rester en pause 20 minutes et une collègue arrive au bout de 13 en me disant que la responsable me demande de reprendre mon travail. Je l’informe donc de la loi, elle repart et la responsable arrive furax quelques secondes plus tard, me disant que c’est à elle de donner les pauses, que rien ne l’oblige à me donner 20 minutes, que je suis le pire CDD qu’elle n’ai jamais eu, que je suis insolente avec les clients ainsi qu’avec elle et essaie de me rabaisser plus bas que terre. N’étant pas (comme vous vous en doutez) du genre à me laisser faire je lui sors le texte de loi, ajoute qu’elle n’a certainement pas le droit de me parler mal comme elle le fait même si c’est ma supérieure et que je n’ai jamais été insolente avec un seul client. Elle me crie dessus en m’informant qu’elle peut très bien me donner 10 minutes de pause maintenant et 10 plus tard, je rétorque que de base elle m’a dit qu’elle ne comptait pas m’en donner, elle me demande donc de « la fermer et reprendre mon poste », ajoutant qu’ « elle n’a pas eu son poste de responsable grâce à son air sympathique ».  Je ne résiste pas à lancer un bon « je vois ça » agrémenté d’un sourire hypocrite et le silence se fait enfin.

Je décide de retourner dans la boutique et on me demande de m’occuper des deux rayons du fond, autant dire de tourner en rond. Je reste dans un coin, faisant le strict minimum en renseignant les clients, simplement par respect pour eux. Un collègue vient me voir et me demande de travailler correctement, je lui explique la situation et l’informe que ce n’est pas en me parlant comme un chien que je ferai mon boulot correctement. J’ajoute que je me suis vraiment investie dans ce travail et que par conséquent me dire que je suis le pire CDD est particulièrement déplacé !
Il part vers ma responsable et mes doutes se confirment, elle l’avait envoyé pour qu’il essaie de me calmer.

Je continue mes rondes dans ces 2 rayons, la responsable me regarde d’un air scrutateur au possible, je m’amuse à lui envoyer de grands sourires hypocrites afin de lui faire détourner le regard. Je me contente de regarder les objets, m’amuse à reconnaitre tous les personnages sur les mugs, imaginer ceux que je pourrai offrir et à qui, toujours en renseignant le plus aimablement possible les clients qui viennent vers moi, sans aller vers eux comme le veut ma responsable.
Elle comprend mon jeu et envoie des collègues dans les rayons pour s’occuper des clients, ce qui me vaut de n’avoir strictement rien à faire de son point de vue. Manque de chance pour elle je peux résister à ce jeu de gamine, je me dirige vers la vitrine d’Harry Potter, les baguettes, le sablier de Dumbledore, son déluminateur, des figurines des animaux magiques, vous voyez le truc ? Eh bien je m’amuse à m’imaginer comment je disposerai tout ça chez moi si je pouvais les avoir !

A 17h30 le collègue-espion revient et m’informe que la responsable m’autorise à prendre 10 minutes de pause. Je ne réponds pas, passe devant lui, récupère ma bouteille d’eau devant ma responsable et file dans la réserve où je discute avec Chéri. Je reviens à l’heure pour reprendre mon travail et à 17h50 je vois que les grilles du magasin ne sont pas fermées, qu’il  a encore une vingtaine de clients et que personne ne les informe qu’on va fermer.

18h00 arrive, je décide néanmoins de me changer, rendre mon tshirt et partir.
Personne me salue, ne me souhaite bonne chance ou autre.

 

En conclusion :

Zing a pour moi été une bonne expérience pour vaincre ma timidité (se forcer à aller renseigner des clients, ça aide) et gagner confiance en moi (finalement je ne suis pas nulle, des collègues m’ont même demandé des renseignements sur les baguettes Harry Potter).

J’aurai pu dire que du bien sur cette entreprise s’il n’y avait pas eu ces soucis avec la responsable, en mon sens une personne exécrable et hypocrite qui gâche malheureusement tout le potentiel de la boutique !

Depuis ce jour je n’ai jamais remit les pieds dans cette boutique, Chéri et moi étions des clients très fidèles (et très dépensiers chez eux) mais c’est terminé !

Concernant ma fiche de salaire il y a bien marqué « absence injustifiée » et j‘ai contacté Micromania (car Zing leur appartient) à ce sujet mais la personne responsable de ça était absente, j’ai donc laissé un message il y a deux semaines de ça, sans réponse à ce jour.

 

Je vous avoue que je ne sais pas trop comment finir cet article, mon habituel « j’espère que cet article vous aura plu » ne collant évidemment pas au sujet. Je me contenterai donc d’un « n’hésitez pas à laisser vos réactions en commentaire » ! 🙂

 

A bientôt,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Visit Us On FacebookVisit Us On InstagramVisit Us On Twitter